Zoom sur l’assurance dommage-ouvrage

assurance dommage-ouvrage

Si vous décidez de faire construire une maison ou un appartement, ou entreprenez des travaux de rénovation, pensez à souscrire une assurance dommage-ouvrage.

L’assurance dommage ouvrage vous couvre en cas de dommages affectant la solidité de l’édifice ou le rendant impropre à son utilisation. Elle finance, en effet, la totalité des travaux de réparation, sans délai. Une vraie sécurité pour tout jeune propriétaire !

L’assurance dommage-ouvrage, à quoi sert-elle ?

Obligatoire pour les constructions neuves, elle assure le financement des réparations des désordres pris en charge par la garantie décennale, mais sans attente ni franchise. L’assurance dommage-ouvrage vous protège au terme de la première année suivant la réception des travaux et est valable jusqu’à la fin de la garantie décennale, à savoir pendant dix ans. Elle couvre le propriétaire actuel ayant entrepris les travaux, ainsi que les propriétaires futurs, dans un délai de dix ans après la réception des travaux. Elle couvre ainsi pendant toute la durée de la garantie décennale les dommages affectant la solidité du bâti ou rendant l’utilisation du bien impropre. Elle n’est, en revanche, pas adaptée pour les dommages causés par l’assuré ou lié à un incendie ou aux intempéries.

Qui doit y souscrire ?

Le propriétaire, en tant que maitre-d ’ouvrage, doit souscrire cette assurance. Elle doit être souscrite pour les constructions neuves : appartement, maison individuelle, immeuble d’habitation ou encore immeuble de bureau, et pour les rénovations ou les extensions de construction existante : rénovation ou agrandissement d’une maison ou d’un appartement, construction d’une véranda ou d’un garage attenant.

Quand y souscrire ?

L’assurance dommage-ouvrage doit être souscrite avant le début du chantier. Pensez à y souscrire suffisamment tôt, au moins trois mois avant le commencement des travaux. Elle prend effet au terme de la première année suivant la réception des travaux, et est effective pendant une durée de dix ans, jusqu’à la fin de la garantie décennale. Elle reste valable en cas de revente du bien.

Que couvre-t-elle ?

Elle couvre tous les dommages pris en charge par la garantie décennale, à savoir tous ceux affectant la solidité de la construction, y compris ceux provenant d’un défaut du sol, ceux rendant l’usage du bien impropre ou encore les vices touchant des équipements indissociables du bâti. Elle peut ainsi financer tous les dommages affectant le système électrique, le chauffage, la toiture, la charpente et les murs ou encore les problèmes d’infiltration. Les vices d’ordre esthétique ne sont, cependant, pas pris en charge.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience. Vous pouvez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons ou les désactiver dans les paramètres de confidentialité de votre navigateur.
AccepterEn savoir plus

GDPR

  • Cookies

Cookies

Pour personnaliser et optimiser votre visite sur notre site, nous utilisons des cookies